>Aller au contenu

Rio de Janeiro, c’est une des plus belles villes du monde, une ville-nature avec sa baie, ses plages mythiques, ses montagnes, ses grandes forêts urbaines… Mais si on va au-delà de la carte postale, Rio souffre : pollution, glissement de terrain, manque d’assainissement, constructions anarchiques, lagunes poubelles…

Rio a sacrifié son environnement à sa politique d’industrialisation et en prend conscience aujourd’hui. L’ouverture progressive des favelas, le réveil de la population civile, le mouvement social né des échecs des sommets de la terre pour l’environnement sont autant de forces pour engager le changement. Les petites et les grandes initiatives se multiplient, le processus est en marche. Les politiciens sauront-ils mettre à profit cette profusion d’énergie ?

La coupe du monde 2014 et les jeux olympiques 2016 mettent la ville sous les projecteurs. Ces deux événements apporteront-ils l’élan supplémentaire qui lui faisait défaut ?

Nos partenaires