>Aller au contenu

Les femmes enceintes des régions polaires ont des taux de toxines PCB 10 fois plus élevés que les femmes des pays industrialisés, et jusqu’à 17 fois plus de mercure. Phoques, baleines et ours présentent des taux près de 30 fois supérieurs à la normale. Cette menace invisible vient de la mer ou de l’air, et c’est notre pollution, celle du mode de vie des pays industrialisés, qui en serait responsable.

Nos partenaires

Brief.Science
Université Sorbonne Nouvelle
Avoir Alire
Année du Documentaire
Institut des Systèmes Complexes
ANR
ADEME
Journal des Enfants
Université Paris Nanterre
Institut de la Vision
La Ruche Mouffetard
Natura Sciences
Université Paris Sciences et Lettres
Pint of science
Cultures du cœur Paris
Cercle FSER
La Gazette du laboratoire
VousNousIls
Usbek & Rica
Epsiloon
film-documentaire.fr
Pour la science
Cerveau & Psycho
The Conversation France
Ciel & espace
TheMetaNews
Universcience
Radio Campus Paris
Positif
Télérama
Casden
Andra
IRD
France Universités
CNES
Inrae
FMSH
Canal-U
Synchrotron Soleil
Université Paris Cité
Université Paris-Saclay
IHP
france.tv studio
Procirep
Cézame Music Agency
ADAV
ARTE
Ushuaïa TV
Histoire TV
Muséum national d'Histoire naturelle
Institut de physique du globe de Paris
CNC
Ville de Paris
MESRI - FDS
Région Île-de-France
Office français de la biodiversité